Les aventures de Zolo,
Le gourmand qui avait toujours faim

 

Zolo et les quatre brigands

Un jour, quatre brigands confièrent un sac de sucre en poudre à Zolo :

- Cache-le bien, Zolo ! Les gardes du roi risquent de nous pendre s’ils nous surprennent en possession de ce sac !

Zolo accepta mais, le soir venu, n’écouta que son ventre et l’engloutit tout entier.

- Catastrophe ! se dit-il, lorsqu’il eut repris ses esprits. Les brigands vont me tuer !

Le lendemain, au coucher du soleil, les voleurs, qui avaient échappé aux soldats du roi, rejoignirent Zolo et réclamèrent leur dû :

- Zolo, tu peux nous rendre notre sucre maintenant. Nous n’avons plus rien à craindre.
- Suivez-moi !

Les quatre brigands accompagnèrent le jeune garçon jusqu’en bord de mer. Zolo expliqua :

- Mes amis. Comme je me suis dit qu’un minuscule sac de sucre pour vous quatre ne vous serait pas d’une grande utilité, j’ai décidé de vous faire une surprise. Vous savez que l’eau de l’océan est salée et amère. Grâce à moi, elle est désormais sucrée et savoureuse, car j’y ai déversé votre précieux sac. Plongez et buvez à satiété ! Qu’attendez-vous ?

Les quatre brigands ouvrirent grand la bouche avant de plonger dans l’eau. Certes, ils étaient de bons voleurs, mais de bien pitres nageurs.

Le sot gourmand les regarda se noyer et débarrassa du même coup son village des quatre brigands craints de tous. Tel un griot bien inspiré, il clama à qui voulait l’entendre son exploit si bien que, pour le faire taire, le roi acheta son silence. Il fit préparer ni plus ni moins que deux cents maniocs grillés et savamment accompagnés de succulentes viandes pimentées à souhait, dont Zolo ne fit qu’une bouchée.

 

Salim Hatubou , Les aventures de Zolo, le gourmand qui avait toujours faim © Flies France, 2007